Les différents insectes de lit qui peuvent troubler vos nuits

Les mythes ont la vie dure. L’arachnophobie, ou peur des araignées est répandue dans notre société depuis des siècles. Au cœur de l’hiver, quand on se fait piquer et qu’on sait pertinemment que ce n’est pas encore la saison des moustiques, on pense instinctivement au plus célèbre des arthropodes. Pourtant, les piqûres d’araignées sont extrêmement rares et ne surviennent que si l’animal se sent menacé. Autant dire que les chances que vous avez de vous faire piquer par une araignée dans votre lit sont quasiment inexistantes. Mais alors, quel peut être cet insecte de lit qui vous a importuné cette nuit ? Voici une petite revue d’effectif des suspects les plus sérieux.

Les puces de parquet ou puces de plancher

Faire ses emplettes au marché aux puces, avoir la puce à l’oreille, appeler « ma puce » sa chère et tendre… La puce est un insecte qui fascine les hommes depuis très longtemps, au point qu’elle a réussi à investir notre vocabulaire quotidien. Mais au-delà de la sympathie qu’elle peut éventuellement susciter à travers ces inoffensives expressions, la puce est un véritable nuisible qui peut vous rendre la vie dure. La pulex irritans, parfois appelée puce d’homme, est celle qui se cache derrière les appellations un peu abusives de puce de parquet ou de plancher. Si elle aime effectivement profiter de la chaleur qui règne entre les lattes de votre revêtement au sol, la puce d’homme peut tout aussi bien élire domicile sous un tapis ou dans un vieux vêtement. Jamais très éloignée de votre lit, elle n’hésitera pas à profiter de votre sommeil pour venir sucer votre sang. Sa capacité à faire des bonds très hauts en dépit de sa petite taille lui permet de se déplacer à grande vitesse et d’être très difficile à repérer. Ses piqûres sont instantanément irritantes et apparaîtront le plus souvent sur vos jambes ou autour de votre taille (hanches, ventre, bas du dos, cuisses…). La puce de parquet mesure entre deux et trois millimètres, et se teinte lorsqu’elle est adulte d’une couleur rouge ou brun. Si la pulex irritans n’est pas un insecte de lit parmi les plus répandus, vous risquez d’avoir plus souvent affaire à ses cousines, la ctenocephalides canis et la ctenocephalides felis. En théorie, la première s’attaque surtout aux chiens et la seconde aux chats. Mais si votre animal de compagnie s’éloigne pendant un peu trop longtemps, elles ne manqueront pas de venir troubler votre sommeil pour se rassasier…

Invisibles et difficiles à éradiquer : les acariens

Vous avez beau les chercher, vous ne les apercevrez pas à l’œil nu. Les acariens sont microscopiques et sont des milliers à partager votre sommeil chaque nuit. En réalité, ces petits insectes de lit ne vous piquent pas. Ils se nourrissent simplement des déchets laissés par votre corps dans votre lit : peaux mortes, squames, cheveux… A priori, c’est plutôt une bonne chose. Sauf que les acariens sont responsables de très nombreuses allergies, souvent particulièrement violentes. Leur présence en grand nombre peut également entraîner des réactions épidermiques, comme de l’eczéma par exemple. Plusieurs types de troubles respiratoires liés au sommeil sont dus aux acariens. Les symptômes qu’ils provoquent sont variés : écoulements nasaux, obstruction des bronches, éternuements, mais aussi rougeurs et démangeaisons. Ils prolifèrent dans les environnements chauds, humides et poussiéreux. Pour vous en débarrasser, il existe plusieurs solutions. Une aération régulière de votre chambre, des draps fréquemment lavés à haute température, une aspiration rigoureuse de la poussière sur les tapis et sous les meubles… Cela devrait déjà vous aider à améliorer vos nuits de façon drastique. Et si ça ne suffit pas, vous trouverez facilement dans les grandes surfaces ou en pharmacie des aérosols qui auront un effet immédiat sur leur prolifération. Même si vous ne parviendrez certainement pas à tous les exterminer tant ils sont nombreux, vous réussirez néanmoins avec ces gestes simples à retrouver une bonne qualité de sommeil.

La punaise de lit, un nuisible particulièrement redouté

Gros plan insecte punaise de lit en train de piquerOn en entend beaucoup parler ces derniers temps, et pour cause. La punaise de lit prolifère actuellement en France et chez tous ses voisins européens, au point que plusieurs actions publiques et privées sont en train de se mettre en place afin d’endiguer cette invasion. C’est la multiplication et l’intensification des voyages de courte et de longue distance qui sont considérées comme la cause principale de l’explosion du nombre de cas d’infestation par cet insecte de lit. Ces petites bêtes de quelques millimètres de long ne sont pas les plus agiles, mais sont sans doute les plus coriaces des insectes de lit. Déjà, contrairement aux puces et aux acariens, elles sont hématophages et se nourrissent exclusivement de sang humain. Ne sachant ni voler ni sauter, les punaises de lit préfèrent nicher au plus près de leur repas, c’est-à-dire de votre lit. Comme elles détestent la lumière et ne sortent que la nuit pour se nourrir, elles se réfugient dans les endroits les plus sombres et les plus exigus de votre literie : entre les lattes, sous le matelas ou même dans ses coutures, dans la moindre fissure de votre sommier… Leur morsure est complètement indolore, car les punaises de lit injectent à leur victime une salive anesthésiante. Par contre, après votre réveil, vous commencerez à ressentir de vives démangeaisons et à voir des boutons rouges émerger un peu partout sur votre corps, principalement autour du dos et des bras. La difficulté à détecter et à éradiquer les punaises de lit leur a donné cette réputation d’insecte coriace dont il est quasiment impossible de se débarrasser.

En cas d’invasion d’insectes de lit, contactez un professionnel

Les principales catégories d’insectes de lit présents sur notre territoire ont donc des caractéristiques, mais aussi des modes de fonctionnement très différents. Les acariens sont presque toujours présents dans votre lit, mais avec un nettoyage régulier de votre chambre, vous parviendrez facilement à limiter les effets néfastes de leur présence. Si vous n’avez pas d’animaux de compagnie, ou si ceux-ci sont correctement traités, vous avez peu de chance d’avoir une invasion de puces chez vous. En revanche, on ne peut quasiment rien faire pour se prémunir d’une infestation de punaises de lit. Même avec une hygiène irréprochable, il suffit d’un peu de malchance pour que vous en rameniez une chez vous, depuis une gare, une chambre d’hôtel ou une salle de cinéma. Avant même que vous ne vous en aperceviez, elle aura commencé à nicher et à pondre autour de votre lit. En général, les punaises de lit sont déjà nombreuses lorsqu’on se rend compte de leur présence. C’est pour cela qu’il est vivement conseillé de contacter un professionnel en cas d’invasion. Mais même si vous n’êtes pas certain qu’il s’agit véritablement de punaises de lit, il peut être judicieux de se faire aider par un expert afin de vous assurer de leur présence. Les sociétés de détection canine ont souvent prouvé leur fiabilité dans ces cas-là. Ainsi, une fois que leur présence chez vous sera attestée, vous pourrez mettre en place un plan d’action et lutter efficacement contre ces insectes de lit.