Tout savoir sur la piqûre de punaise de lit chez l’homme

Chez soi ou à l’extérieur, de nombreuses petites bêtes sont susceptibles de nous piquer. Poux, puces, araignées, moustiques, tiques, guêpes… Chacune pique l’homme à sa façon, en fonction de différents facteurs. Les punaises de lit sont quant à elles si petites qu’il est difficile de les repérer à l’œil nu avant, pendant ou après la piqûre. Ainsi, pour savoir comment traiter une piqûre de punaise de lit et comment se débarrasser de ces nuisibles, il faut avant tout apprendre à détecter leur présence. À ce titre, savoir reconnaître l’effet de leurs piqûres sur la peau peut permettre d’obtenir de très sérieux indices, et donc d’agir en conséquence face à l’envahisseur indésirable qui se tapit dans un coin de votre chambre.

 

Pourquoi et comment la punaise de lit nous pique-t-elle ?

La punaise de lit pique l’homme car elle se nourrit de son sang. La journée, comme elle est photophobe et déteste la lumière, elle reste cachée dans les recoins les plus sombres et les plus exigus de votre literie (anfractuosités du sommier, ourlets des draps…). La nuit, attirée par la chaleur qui émane de votre corps au repos, elle sort de sa cachette pour se faufiler sous les draps et vous pique pour se nourrir. Elle dispose en fait d’un rostre, une sorte de long bec divisé en quatre aiguilles plus petites. Lorsque la punaise de lit plante son rostre dans votre peau, deux aiguilles aspirent votre sang pendant que les deux autres y injectent une salive qui a des propriétés à la fois anesthésiantes et anticoagulantes. Le moustique, par exemple, fonctionne exactement de la même manière que la punaise de lit. En agissant ainsi, cette dernière peut aspirer votre sang sans être dérangée, car vous ne sentez pas la douleur de la piqûre. La sensation de démangeaison se réveillera une fois que la punaise est déjà loin. La piqûre peut durer plus d’une dizaine de minutes dans certains cas. Plus la durée de la piqûre est longue, plus les marques et les traces qui resteront sur votre épiderme seront visibles.

 

Comment reconnaître une piqûre de punaise de lit sur votre peau ?

Une piqûre de punaise de lit chez l’homme peut réagir de différentes façons. Généralement, on estime qu’environ une personne sur trois n’attire pas les piqûres de l’insecte et ne se fera jamais piquer, même à proximité de punaises pendant son sommeil. Pour ceux qui n’ont pas la chance d’être immunisés, les piqûres se présentent sous la forme de petites plaies entourées de boursouflures rougies. Comme chaque punaise de lit pique plusieurs fois avant d’être rassasiée, on remarque plutôt des grappes de piqûres sur la peau. Si vous avez plusieurs spécimens nichés dans votre literie, vous vous réveillerez donc probablement avec plusieurs grappes de piqûres sur le corps. On les retrouve principalement aux endroits où la peau est la plus tendre et la plus fine, c’est-à-dire sur les hanches et les côtes, sur la nuque ou sous les bras. Selon les personnes, ces traces de piqûres provoquent des démangeaisons plus ou moins fortes. Toujours en fonction de la physionomie de chacun, les marques de piqûres peuvent rester visibles et urticantes de quelques jours jusqu’à plusieurs semaines. Si elles ressemblent donc un peu aux morsures d’araignées parce qu’elles sont regroupées sur des petites surfaces, elles se distinguent toutefois facilement des piqûres de moustiques, qui disparaissent en général assez rapidement. Néanmoins, si votre logement est infesté par des punaises de lit, les piqûres reviendront beaucoup plus fréquemment que celles d’une araignée.

Dans l’immense majorité des cas, la piqûre de punaise de lit est bénigne

C’est ce qu’il faut toujours avoir en tête si vous êtes victime d’une invasion de punaises de lit chez vous. Dans aucun cas il ne faut céder à la panique. Les piqûres de cet insecte nuisible sont très gênantes, car elles se répéteront fréquemment jusqu’à ce que vous soyez parvenu à les éradiquer. Elles peuvent provoquer des démangeaisons intenses et rester sur la peau sous forme de marques rouges et de grappes de boutons pendant longtemps, ce qui n’est pas très agréable d’un point de vue esthétique. En revanche, en dépit de recherches très pointues menées par des scientifiques du monde entier ces dernières années, personne n’a jamais réussi à démontrer le moindre lien entre la piqûre de punaise de lit et une quelconque maladie. Dans le pire des cas, vous avez un organisme particulièrement sensible aux allergies et il est possible que vos boutons prennent une proportion inquiétante et deviennent de véritables oedèmes. Dans ce cas, sur simple consultation d’un médecin, vous pouvez vous procurer des médicaments qui apaiseront la sensation urticante et diminueront la taille des oedèmes en quelques heures. Mais même si vous développez une réaction allergique à la salive de la punaise de lit, vous ne risquez rien de grave au niveau de votre santé.

 

Les réflexes à avoir pour soulager les démangeaisons causées par les piqûres

Si votre épiderme réagit de manière excessive à des piqûres de punaises de lit, si vous paraissez très gonflé et que les démangeaisons deviennent insupportables, il est préférable de consulter une médecin au plus vite. En revanche, pour tous les autres cas, le plus important est de nettoyer les plaies et d’atténuer les démangeaisons. Pour cela, rien de plus facile : il suffit de les nettoyer avec un savon. Une savonnette ordinaire, de type savon de Marseille, fera largement l’affaire. Faites-la mousser sous l’eau tiède, puis recouvrez les zones de votre corps qui ont été piquées avec la mousse obtenue, une fois que celle-ci est devenue suffisamment épaisse. Patientez ensuite quelques minutes, jusqu’à ce que la mousse se soit asséchée et colle complètement sur votre peau. Rincez alors abondamment à l’eau chaude pendant une à deux minutes, continuez même une fois que la mousse est partie. Cela vous permettra de nettoyer les plaies causées par les morsures et de vous soulager. Mais un autre réflexe très important, plutôt d’ordre psychologique cette fois-ci, est à adopter en cas de piqûre de punaise de lit chez l’homme : essayez de relativiser et de garder votre calme. Avec un peu de rigueur et de persévérance, ou en faisant appel à un professionnel, vous parviendrez à vous en débarrasser rapidement. Ne vous laissez pas submerger par le stress et par un état de panique psychologique qui ne ferait qu’empirer les choses.

 

Agissez rapidement pour empêcher les punaises de lit de proliférer

Si vous parvenez à apaiser les démangeaisons et à garder votre sang-froid, vous avez déjà fait une bonne partie du travail. Les punaises de lit peuvent s’installer dans n’importe quel environnement. Si vous en avez chez vous, c’est très probablement le fruit du hasard, ce n’est ni de votre faute ni à cause d’une hygiène négligée. Rassurez-vous donc et prenez votre courage à deux mains. Si vous êtes en présence de quelques spécimens, ce dont vous pouvez rapidement juger selon le nombre et l’intensité des piqûres sur votre corps, vous pouvez essayer de les faire disparaître par vous-même. Si les dégâts sont considérables et que l’invasion vous paraît trop importante, contactez dès à présent un spécialiste de l’éradication des punaises de lit. L’objectif principal est d’endiguer leur prolifération et de détruire tous leurs œufs avant que ceux-ci ne se développent et se multiplient. Cela vous rendrait la vie impossible, et augmenterait les chances de contamination de vos proches et de vos voisins. Donc dès que vous avez détecté les punaises et analysé la situation, passez à l’action !